Le Menuisier devenu Fabricant de guitares

Le Menuisier devenu Fabricant de guitares

Par Mrs K

Luthier autodidacte et professeur de musique. C’est le parcours d’un menuisier passionné de musique qui fabrique ses guitares à la main. Il souhaite rendre mondialement connue sa marque d’instruments à cordes TCHOUFACK : la guitare Handmade in Cameroon.


Je m’appelle Clovis TCHOUFACK, j’ai 29 ans et je suis Luthier c’est à dire Fabricant de guitares. Je suis de nationalité Camerounaise, originaire de Foossong-Wentcheng dans l’Ouest du Cameroun. Douala, la capitale économique du Cameroun est l’endroit où je me suis établi maintenant.

Petit, je voulais être Militaire ou Menuisier. Scolarisé au village, j’ai commencé à fabriquer des instruments à cordes à partir de boîtes de lait en aluminium, dès l’âge de 11 ans. Un bâton et quelques cordes en plastique. Et le tour est joué !!

Vers la fin de mon cursus élémentaire, j’ai dû arrêter l’école par manque de moyens. J’ai le niveau CEP (Certificat d’études primaires).


 

Parlez-nous de votre parcours ?

Clovis nous parle…

Attiré par la menuiserie, je suis formé par mon frère aîné, lui-même menuisier. En 2018, je finalise ma formation en menuiserie après 7 ans. Durant cette formation, je prenais parallèlement des cours de guitare dans une école de musique.

Lorsque j’ai finalisé mes cours de guitare, j’ai eu besoin de m’acheter une guitare. Il fallait donc trouver un emploi rémunéré. C’est avec quelques économies mises de côté que j’achète ma première guitare à 30000 F CFA en 2019. Un jour, après une dispute avec ma copine, elle la casse volontairement. C’est la grande désolation !!

N’ayant plus de guitare et étant toujours attiré par la musique, l’idée me vient de créer ma propre guitare. Ma formation de menuisier devrait bien servir à quelque chose. Aussitôt, je commence à analyser minutieusement l’intérieur comme l’extérieur de cet instrument à cordes. Tous les détails comptent.

A l’aide de tutoriels en ligne, je me lance dans la conception de ma première guitare. C’est un premier échec car elle pèse 7 kilos.

En 2019 à deux reprises j’échoue. La troisième tentative fut la bonne, deux années plus tard. A cet instant, je me suis considéré comme Luthier. Depuis, je fabrique des guitares et je vis de ce métier.



La première guitare de Clovis, Année 2021
Une collection récente de Clovis

Quels sont les instruments que vous fabriquez ?

Je fabrique les guitares acoustiques, classiques, basses et électriques. Actuellement, je me forme sur le téléphone pour le violon. C’est grâce à internet que j’ai tout appris, en y consacrant beaucoup de mon temps.


Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans l’exercice de votre métier ? Existe-t-il de la concurrence dans votre domaine ?

Les difficultés figurent essentiellement dans l’obtention du matériel. J’importe tous les accessoires nécessaires pour la fabrication de mes guitares ; je ne trouve pas tout le matériel nécessaire sur le marché Camerounais.

La question sur ma concurrence ne m’inquiète pas.




Quels sont vos projets ?


Mon projet, serait d’avoir un grand atelier pour la fabrique de guitares. De plus, j’aimerais former des jeunes comme moi à ce métier. La guitare est un bijou qui se vend bien.


Petite mélodie. Clovis testant une de ses guitares
Clovis TCHOUFACK, Luthier
Guitare en atelier

Clovis TCHOUFACK

TEL : +237 69 72 40 327 / + 237 67 37 69 192


0 Commentaire
6

Articles précédents

Laisser un commentaire

Ouvrez Whatsapp
Besoin d'aide
Pour une inscription sur notre plateforme, communiquez nous votre numéro Whatsapp. On vous contacte très rapidement.